PERCIER, Charles

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 08/11/2016

Identité

Nom de Famille : PERCIER
Prénom : Charles
Date de naissance : 22 août 1764
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 5 septembre 1838
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Concierge
Mère : Lingère de la Reine

Etudes

Discipline : ARCHITECTURE
Lieu d'études : Académie royale d’architecture
Maître : Antoine-François Peyre jeune, Julien-David Le Roy

Carrière

Carrière :

Architecte des palais du gouvernement (notamment du château de Malmaison, en 1802). Charles Percier et Pierre-François Fontaine sont nommés architectes personnels de Napoléon Bonaparte. Il a une carrière brillante sous Napoléon I. Membre honoraire du conseil des Bâtiments civils (1812-1836).

 
Salons, expositions : Salons de 1793, 1795, 1796, 1798.
Oeuvres représentatives :  Tuileries, Versailles, Fontainebleau, Saint-Cloud, Malmaison, Arc de Triomphe du Carrousel (1806-1810).
Enseignement : Chef d’atelier à l’École des Beaux-Arts de 1804 à 1826 (18 prix de Rome sortiront de son atelier).
Distinctions : Élu le 16 février 1811 membre de l’Institut (Classe des Beaux-arts au fauteuil II -3ème section). Nommé par l’ordonnance royale du 21 mars 1816 membre de l’Académie des beaux-arts (section architecture). Officier de la légion d’honneur.
Bibliographie :

PV. IX, 191. Corr. XV, 118-119. Bauchal, 708-709. Lance, II, 189-192. Sanchez, 1334. 
Kaufmann, 214.  Dictionnaire des monuments de l’Ile de France. Index Pérouse de Montclos, Pinon/Amprimoz, 25.
Percier, C., Fontaine, P.F.L., Description des cérémonies et des fêtes qui ont eu lieu pour le mariage de Sa Majesté l’Empereur Napoléon avec S.A.I. Madame l’Archiduchesse Marie-Louise, Paris, Didot l’Aîné, 1810.
Percier, C., Recueil de décorations intérieures, comprenant tout ce qui a rapport à l’ameublement comme vases, trépieds, candélabres, cassolettes, lustres, girandoles, lampes, chandeliers, cheminées...miroirs, écrans, Paris, Didot, l’aîné,1812.
Le Comte de Franqueville, Le premier siècle de l’Institut de France, 23 octobre 1795-24 octobre 1895; Paris : Rotschild, 1895-1896, p.165, n°251.
Fouché, M., Percier et Fontaine, biographie critique, Paris, H. Laurens, 1904.
Boyer, M. F., «Charles Percier, documents inédits (1789-1793)», BSHAF, 1962, p.257.
Pinon, Pierre, Amprimoz, François-Xavier, Les envois de Rome (1778-1968). Architecture et archéologie. Collection de l’école française de Rome, 110, Palais Farnese, 1988.
Percier, Charles, Villas de Rome : choix des plus célèbres maisons de plaisance de Rome et de ses environs Paris, Mardaga, 2007 (repr. en fac-similé).
Percier, Charles, Palais, maisons et autres édifices modernes dessinés à Rome. Paris, Mardaga, 2008 (repr. en fac-similé).
Szambien, Werner, « Les architectes parisiens à l’époque révolutionnaire », dans Revue de l’Art,  1989, n°1, 36-50.

Notes :

1) Le Règlement du 30 avril 1778, exige des pensionnaires architectes un relevé d’un monument antique ou moderne. Pour suivre l’évolution des règlements de l’Académie d’architecture, cf. Pinon/Amprimoz. p. 36 et suiv.

 

Situation géographique

Géolocalisation