PIGALLE, Jean-Baptiste

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 09/11/2016

Identité

Nom de Famille : PIGALLE
Prénom : Jean-Baptiste
Date de naissance : 26 janvier 1714
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 21 août 1785
Lieu de décès : Paris.
Genre : M

Famille

Père : Jean IV (1684-1728), maître-menuisier («modeste menuisier du roi»)
Mère : Geneviève Ledreux, fille d’un maître rubanier
Famille : Famille de maîtres-menuisiers.
 Jean-Baptiste occupe le 7ème rang dans une fratrie de 11 enfants.
Il épouse, à 57 ans, Marie-Marguerite-Victoire Pigalle (sa nièce).
Il est apparenté aux Allegrain par sa sœur Geneviève-Charlotte qui a épousé Gabriel-Christophe le 7 février 1733.
 

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : Il n’est pas reçu au concours de l’école académique.
Maître : Robert Le Lorrain, Jean-Baptiste Le Moyne

Carrière

Carrière :

Agréé le 4 novembre 1741. Académicien (30 juillet 1744, morceau de réception : Mercure attachant ses talonnières). Logé au Louvre le 7 avril 1750. Il travaille au Louvre et aux Invalides3

 
Salons, expositions : Salons de 1742, 1745, 1747, 1748, 1750, 1751, 1753, 1765, 1799
Oeuvres représentatives : Il fait le Mausolée du Maréchal de Saxe (1753-1770) à Strasbourg.
Enseignement : Adjoint à professeur (1751), professeur (1752), adjoint-recteur (1770), recteur (1777), Chancelier (1785).
Distinctions : Chevalier de l’ordre de Saint-Michel. Anobli le 8 mai 1769
Bibliographie :

PV. V, 308. Corr. IX 282. Jal (notice 969). Herluison, 349. Lami, 2, 242-255. Sanchez, 1370- 1371.
Tarbé, P., La vie et les œuvres de Jean-Baptiste Pigalle, sculpteur,  Paris, Éd. Renouard, 1859. 
Rocheblave,S., Jean-Baptiste Pigalle, Paris, Éd. Albert Lévy, 1919. 
Réau, L., Jean-Baptiste Pigalle, Paris, P. Tisné, 1950.
Genisson, Geneviève, La famille Pigalle, Paris, 1980. (Exemplaire remis à J. R. Gaborit, par les descendants du sculpteur le 14 novembre 1985, jour de l’exposition « Hommage à Pigalle »).
L’Antiquité rêvée, innovations et résistances au XVIIIe siècle, G. Faroult, Ch. Léribault, G. Scherf (dir.). Paris, Musée du Louvre, 2 décembre 2010 - 14 février 2011.Gallimard, 2010.

Notes :

1) Guiffrey. 
2) D’aprè Lapauze : « Il est même sûr que si Pigalle travailla au Palais Mancini, il n’en fut jamais le pensionnaire » (p.240).
3) Pour la liste générale des œuvres de Pigalle, cf. S. Rocheblave, Appendice D, p. 381.

 

Situation géographique

Géolocalisation