PRADIER, Jean-Jacques

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : Léon Cogniet
Notice créée le 12/11/2016

Identité

Nom de Famille : PRADIER
Prénom : Jean-Jacques, dit James
Date de naissance : 23 mai 1790
Lieu de naissance : Genève (Suisse)
Date de décès : 4 juin 1852
Lieu de décès : Bougival (Yvelines)
Genre : M

Famille

Père : Jacques-Pierre, tenancier d’un hôtel garni, « illettré et ennemi des arts ».
Famille : Famille du Languedoc réfugiée en Suisse après la Révocation de l’Édit de Nantes. Un frère graveur , Charles-Simon Pradier.

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études :

École de dessin de Genève, 1804. Atelier de modelage du sculpteur Jean Jacquet. Graveurs : Charles Wielandy, David Detalla. Remarqué et  pensionné  par Denon. Paris, 1809, cours de dessin de Charles Meynier et Antoine-François Gérard. Naturalisé français à 20 ans.
École nationale de peinture, de sculpture et d’architecture de Paris.

Maître : François Lemot

Carrière

Carrière :

Associé honoraire de la Société des arts de Genève, 1819.
Il revient à Rome en 1823 pour un an. Il a une liaison avec Juliette Drouet à Paris de 1825 à 1833.

 
 
Salons, expositions : Il participe aux Salons de 1819, 1822, 1824, 1827 et de 1831 à 1852 avec un envoi chaque année sauf en 1842.
Oeuvres représentatives :

Il fait le Monument au duc de Berry en 1821 pour la Cathédrale Saint-Louis à Versailles. 4 Renommées pour décorer les écoinçons de l’Arc de triomphe de l’Étoile, 1829 ; le Fronton de la Chambre des Pairs, Palais du Luxembourg,  1840.
Il reçoit une commande de 12 Victoires pour le tombeau de Napoléon, en 1843 qui ne seront terminées qu’à sa mort.

 
 
Enseignement : Il dirige un atelier privé entre 1824 et 1852.
Professeur à l’École des beaux-arts de Paris le 23 janvier 1828 jusqu’à sa mort en 1852. Il remplace François Lémot et il est remplacé par Augustin Dumont.
Distinctions :

Médaille de première classe au Salon de 1819. Première grande médaille de sculpture à l’Exposition universelle de Londres, 1851.
Chevalier de la Légion d’honneur en 1824. Officier en 1831.
Membre de l’Académie des beaux-arts : élu le 23 juin 1827, 2ème section, fauteuil IV. Membre associé Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. Commandeur de l’Ordre de la couronne de chêne du roi des Pays-Bas.

 
Bibliographie :

Bénézit.  Schurr.
Brun, Carl, Scweizerisches Künstler Lexicon,1902.
Raoul-Rochette,  Dumont, Aristide, Institut national de France,  Funérailles de M. Pradier. 
Discours du mercredi 9 juin 1852, Paris : F. Didot frères, (s. d.).         
Siler, Douglas, James Pradier. Correspondance. tome I (1790-1823), t.II 1834-1842, t.III (1843-1846), Genève, Droz, 1984.
Lapaire, Claude, Statues de chair. Sculptures de James Pradier. Musée d’art et d’histoire. Genève, 1985.
Lapaire, Claude, James Pradier et la sculpture française de la génération romantique, catalogue raisonné, Lausanne : Institut suisse pour l’étude de l’art; Mila : Cinq continents, 2010.

Situation géographique

Géolocalisation

Informations sur la fiche biographique

Auteur de la fiche : Annie Verger
Droits sur l'image : Villa Médicis