RABAUD, Henri

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 12/11/2016

Identité

Nom de Famille : RABAUD
Prénom : Henri-Benjamin
Date de naissance : 10 novembre 1873
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 11 septembre 1949
Lieu de décès : Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine)
Genre : M

Famille

Père : Hippolyte, violoncelliste, professeur au Conservatoire.
Mère : Juliette Dorus, cantatrice
Famille : Famille musicienne connue. Grand-père : Louis van Steenkiste-Dorus, célèbre flûtiste

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études : Études lycée Condorcet, 1891.
Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
Maître : Professeurs : André Gedalge (fugue et contrepoint), Jules Massenet (composition), Antoine Taudou (harmonie).

Carrière

Carrière :

Membre de la Société des compositeurs de musique, 1896-1906. Chef d’orchestre à l’Opéra et à l’Opéra-Comique de 1908 à 1914. Il prend la tête de l’Orchestre symphonique de Boston en 1918.
Il fait partie du Comité professionnel de la musique du gouvernement de Vichy en 1943-1944, avec Jacques Thibaud, Germaine Lubin et Marguerite Long.

 
Oeuvres représentatives :

Des pièces pour le théâtre (La fille de Roland, 1904 ; L’Appel de la mer, 1924 ; Marouf, savetier du Caire, 1934 ; Roland et le mauvais garçon, 1934 ; Martine, 1947 ; le Jeu de l’amour et du hasard, 1948). Des musiques de film, Le miracle et les loups, de Raymond Bernard, 1924 ; Le joueur d’échecs, de Raymond Bernard,drame filmé, projeté à l’Opéra, 1925.

 
Enseignement :

Il remplace Gabriel Fauré comme directeur du Conservatoire de Paris 1920-19411.Il publie une Méthode complète de violoncelle.

 
Distinctions :

Élu à l’Académie de beaux-arts en 1918, 5ème section, fauteuil III. Président en 1927.
Chevalier, officier, Commandeur de la Légion d’honneur.
Officier de l’ordre de l’Étoile Polaire (Suède). Commandeur de l’Ordre de Ferdinand de Roumanie. Commandeur de l’Ordre de de Saint-Sava (Serbie). Grand officier de l’ordre de la couronne (Belgique).

 
Bibliographie :

Grove  AJ 37.
Max d’Olonne, Henri Rabaud, sa vie, son œuvre, Paris  : Heugel, 1958. 
Alviset, Josette, Callu, Agnès, Chimenes, Myriam, La vie musicale sous Vichy, Bruxelles, Paris, Éd. Complexe, 2001, p.26.

Notes :

1) Le 14 octobre 1940, Henri Rabaud  traite directement avec les autorités allemandes pour fait exclure les professeurs juifs du Conservatoire et, avant son départ du poste de directeur, il dresse la liste des étudiants juifs qui seront exclus du concours en 1941 et du Conservatoire en 1942. Cf. Jean-Marc Warszawski, musicologie.org, septembre 2006.

 

Situation géographique

Géolocalisation