SANCAN, Pierre-Charles

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 17/11/2016

Identité

Nom de Famille : SANCAN
Prénom : Pierre-Charles
Date de naissance : 24 octobre 1916
Lieu de naissance : Mazamet (Tarn)
Date de décès : 19 octobre 2008
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : négociant

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études :

École de musique de Meknès (Maroc). Champion de basket-ball du Maroc. Conservatoire de Toulouse, 1932. 
Conservatoire national supérieur de musique de Paris, 1934.
Il monte  un orchestre de jazz pour payer ses études. Il est l’assistant de Charles Münch à la Société des Concerts en  1943.

 
Maître :

Professeurs : Yves Nat (piano), Noël Gallon (fugue), Abel Estyle (accompagnement),  Charles Münch et Roger Désormière (direction d’orchestre), Henri Busser (composition). 5 premiers prix : piano,1937,  harmonie, 1938, fugue, 1938, accompagnement au piano, 1939  et composition, 1939. 

 

Carrière

Carrière :

Il fait une tournée aux États-Unis en 1952 comme pianiste. Il joue sous la direction  des grands chefs d’orchestre (Charles Münch, Pierre Dervaux, Louis de Froment, Paul Paray et Bernard Haïtink) dans le monde entier, à Alger en 1956, au Japon en 1962, en Corée (Séoul) en 1970, dans toute l’Europe et aux États-Unis.

 
Oeuvres représentatives :

Il compose : une Toccata en la pour piano,1943 ; un Concerto pour violon, 1958 ; une Symphonie, 1961 ; une Sonate pour saxophone et piano, 1961 ; une Sonate pour violoncelle et piano, 1961;   deux ballets « Reflet»,1963 , «Les Fourmis», 1966 ; un opéra, Ondine, fille de la forêt créé en 1966 à Bordeaux ; un Concerto pour piano et orchestre, 1966 ; une Suite fantasque, 1966, etc

 
Enseignement : Professeur de piano au Conservatoire de Paris, 1956-1985. Membre de nombreux jurys de concours internationaux
Distinctions : Hommage à Pierre Sancan, au Conservatoire de la rue de Madrid, en 2001
Bibliographie :

État-civil mairie de Mazamet.
Site "Musica et memoria", Denis Havard de la Montagne.

 
Notes :

1) La Villa Médicis est séquestrée par le Gouvernement italien le 22 juin 1940. L’Académie de France à Rome s’installe à la Villa Paradiso à Nice. Robert Pougheon est nommé directeur à titre provisoire le 1er octobre 1942 en remplacement de Jacques Ibert. En mars 1944, l’Académie doit quitter Nice et se replier au château de Fontainebleau où elle reste jusqu’au 13 mars 1946. Pendant la guerre, les concours de 1940 et 1941 n’ont pas lieu. Les lauréats des concours de 1942 à 1944 arrivent à Rome en 1946 en même temps que les Prix de Rome de 1945 pour finir leur pension commencée à Nice et à Fontainebleau.

 

Situation géographique

Géolocalisation