SCHMITT, Florent

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 18/11/2016

Identité

Nom de Famille : SCHMITT
Prénom : Florent
Date de naissance : 28 septembre 1870
Lieu de naissance : Blamont (Meurthe-et-Moselle)
Date de décès : 17 août 1958
Lieu de décès : Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine).
Genre : M

Famille

Père : Joseph, maarchand-mercier
Mère : Louise Breton.

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études :

Études àNancy, auprès de l’organiste Henry Hess qui lui enseigna le piano et de Gustave Sandré, l’harmonie.
Conservatoire de musique de Paris en 1889.  Il concourt 5 fois pour le Prix de Rome.

Maître : Professeurs : Théodore Dubois, Albert Lavignac, André Gedalge, Jules Massenet et Gabriel Fauré.

Carrière

Carrière :

Premier titulaire du grand-orgue de Saint-Lambert de Vaugirard, 1901.  Il termine le«Psaume XLVII», 1904. Co-fondateur de la Société musicale indépendante, 1909. Président de la Société nationale de musique, 1938.
Il adopte des positions favorables à l’Allemagne des années trente puis sous l’Occupation.  Il est membre du Comité France-Allemagne créé en 1935. Il fait partie du groupe des musiciens français invités par les services de Joseph Gœbbels, à Vienne, en décembre 1941. Il est co-président d’honneur de la section musicale du Groupe «Collaboration» à partir de décembre 19411.
Critique musical de La France, du Courrier musical et du journal Le Temps de 1929 à 1939.

 
Oeuvres représentatives :

Un ballet, La Tragédie de Salomé, 1907 ; une musique de scène pour Antoine et Cléopâtre, 1920 ;Salammbô d’après Flaubert, 1925. «Kermesse-Valse» tiré de l’éventail de Jeanne, (ballet, collectif, 1926). 3 symphonies : Symphonie concertante pour orchestre et piano ; Deuxième Symphonie «Janiana»;  symphonie pour cordes. Nombreuses pièces pour vents, piano, piano à quatre mains ou deux pianos. Musique vocale : de nombreuses mélodies et chœurs. Une Messe pour quatre voix et orgue.

 
Enseignement : Il enseigne l’harmonie au conservatoire de Lyon puis il dirige l’établissement de 1921-1924.
Distinctions :

Chevalier de l’Ordre de Léopold. Commandeur de la Couronne de Roumanie. Membre de l’Académie royale de Belgique depuis 1932.
Chevalier, officier,  Commandeur de la Légion d’honneur en 1952. Grand Prix musical de la ville de Paris, 1957. 
Élu le 25 janvier 1936 à l’Académie des beaux-arts, 5ème section, fauteuil IV.

 
Bibliographie :

AJ 13 base Opéra.Acte de naissance, Mairie de Blamont (Meurthe et Moselle).
Bondeville. Emmanuel, Notice sur la vie et les travaux de Florent Schmitt (1870-1958)lue à l’occasion de son installation comme membre de la section de composition musicale : séance du mercredi 21 octobre 1959, Institut de France, Académie des beaux-arts , Paris : Firmin-Didot et Cie, notice n°16, 1959.

Notes : 1) Cf. Burrin, Philippe, La France à l’heure allemande 1940-1944, Paris : Seuil, 1995.

Situation géographique

Géolocalisation