SEURRE, Gabriel-Bernard

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 19/11/2016

Identité

Nom de Famille : SEURRE dit Seurre-Aîné
Prénom : Gabriel-Bernard ou Bernard-Gabriel
Date de naissance : 11 juillet 1795
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 3 octobre 1867
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Sculpteur
Famille : Un frère, Charles-Émile-Marie (1798-1858), Premier grand prix de sculpture en 1824.

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : École nationale de peinture, de sculpture et d’architecture de Paris, 30 août 1810.
Maître : Pierre Cartellier

Carrière

Carrière : Sculpteur
Salons, expositions : Salons de 1824, 1827, 1831, 1836, 1855, 1857, 1863
Oeuvres représentatives :

Commandes officielles : deux frises  d’entablement pour l’Arc de Triomphe de l’Étoile et un bas-relief la Bataille d’Aboukir, pour la façade Est, 1833-1836, ainsi qu’un projet de couronnement, Allégorie de la France victorieuse, 1833 (dessin). Il fait également une Statue de La Fontaine pour le Palais de  l’Institut ; un Molière pour la fontaine Molière, rue de Richelieu à Paris et un monument  pour le tombeau de Pierre Cartellier au Père Lachaise, la Modestie.

 
Distinctions : Chevalier de la Légion d’honneur en 1837.
Membre de l’Académie des Beaux-arts : élu le 11 décembre 1852, 2ème section, fauteuil II.
Bibliographie :

Bénézit, Lami.
Lefuel, Martin-Hector, Institut impérial de France. Académie des beaux-arts. Discours prononcé aux funérailles de M. Seurre, le 5 octobre 1867, Paris : Firmin-Didot frères, 1867.
Kjellberg, Pierre, Le nouveau guide des statues de Paris, Paris, Bibliothèque des arts, 1988.
Schwartz, Emmanuel, Les sculptures de l’École des Beaux-arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, Paris, ENSBA, 2003.

Notes :

1) Société créée le 20 juin 1818, à l’initiative de plusieurs Prix de Rome reçus entre 1804 et 1818  : Caristie, Coiny, Cortot, Dedreux, Huyot, Langlois, Lesueur, Petitot,  Roll, Seurre, invités à la campagne par Charles Thévenin. Le nom de la société cipollésienne ou cipolaisienne vient de «cipolla» (oignon). Les réunions avaient lieu à Rome et à Paris (Voir les détails,  dans Lapauze, tome II, p.150)

 

Situation géographique

Géolocalisation