BONNASSIEUX, Jean-Marie-Bienaimé

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : Anonymz
Notice créée le 03/08/2016

Identité

Nom de Famille : BONNASSIEUX
Prénom : Jean-Marie-Bienaimé
Date de naissance : 19 septembre 1810 (Guiffrey indique 19 décembre et Antoinette Lenormand, le 19 septembre)
Lieu de naissance : La Panissière (Loire)
Date de décès : 3 juin 1892
Lieu de décès : Paris (7ème arrondissement).
Genre : M

Famille

Père : Mathieu Bonnassieux, menuisier.
Mère : Jeanne-Catherine Vergoin.

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : Apprenti chez Javeton, sculpteur industriel d’ornements d’église à Lyon.
École des beaux-arts de Lyon, atelier Legendre-Héral.
École royale et spéciale des beaux-arts de Paris, 4 octobre 1834.
Maître : Augustin Dumont, Denis Foyatier.

Carrière

Carrière : Il fait des portraits et des tombeaux d’ecclésiastiques (Il refuse une commande pour le Louvre d’une statue de Voltaire). Il fait la Façade de Saint-Augustin à Paris.
Salons, expositions : Il participe aux salons de 1834, 1844, 1845, 1849, 1864.
Oeuvres représentatives : Portrait de Lacordaire en 1840 ; Jeanne Hachette pour le Jardin du Luxembourg en 1844. Il réalise Les Heures pour le Palais de la Bourse de Lyon, ainsi que la Vierge monumentale du Puy en Velay en 1860.
Enseignement : Il refuse un poste de professeur à l’école des beaux-arts de Lyon en 1843. Professeur à l’École des beaux-arts de Paris du 15 octobre 1881 à 1883 (professeur de sculpture remplaçant - démissionnaire le 31 décembre 1883) Il remplace Auguste Dumont ; il est remplacé par Ernest-Eugène Hiolle. Membre du Conseil supérieur de l’Enseignement des beaux-arts de Paris en 1866, 1874.
Distinctions : Médaille de seconde classe aux Salons de 1842 et 1848. Médaille de première classe en 1844 et 1855, à l’Exposition universelle. Chevalier de la Légion d’honneur en 1855. Membre de l’Académie des Beaux-arts : élu le 28 juillet 1866, 2ème section, fauteuil VI.
Bibliographie : AJ 52 322 et 460. et 234 . Avis d’obsèques. Bénézit, Lami. Dubois, Paul, Institut de France, funérailles de Léon Bonnassieux, Paris : Firmin Didot, 6 juin 1892. Frémiet, Emmanuel, Notice sur Jean-Bienaimé Bonnassieux, lue dans la séance ordinaire du. 8 avril 1893, Institut de France, Académie des beaux-arts. Paris : Firmin-Didot, 1893.
Armagnac, Léo, Léon Bonnassieux, statuaire, Paris 1897.
Les peintres de l’âme, Musée des beaux-arts de Lyon, 1981, p. 65 (pour ses relations avec Lacordaire).
Lenormand Antoinette, La tradition classique et l’esprit romantique. Académie de France à Rome, 1981.
Bonfait, Olivier, Maesta di Roma, da Napoleone all ’Unita d’Italia. D’Ingres à Degas. Les artistes français à Rome, Rome : Villa Médicis, 2003. Milan : Electa, 2003. p.396-397.
Notes : Henri-Dominique Lacordaire (1802-1861) devient dominicain en 1839 au Couvent de la Minerve à Rome, et prononce ses vœux en 1840. Il fonde, avec des pensionnaires de l’Académie de France à Rome, dont Gounod et Bonnardel, la Confrérie de Saint-Jean, pour le renouveau de l’Art Chrétien. Bonnassieux s’est converti à cette époque.

Situation géographique

Géolocalisation

Informations sur la fiche biographique

Auteur de la fiche : Annie Verger
Droits sur l'image : Villa Médicis