BOULLONGNE, Bon de, l’aîné

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 06/08/2016

Identité

Nom de Famille : BOULLONGNE de, l’aîné
Prénom : Bon
Date de naissance : Baptisé le 22 février 1649
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 16 mai 1717
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Louis I de Boullongne (1609-1674), qui va à Rome en 1635, grâce à la pension versée par les échevins de Paris. Un des académiciens fondateurs en février 1648.
Mère : Barbe Larchevesque Mariage le 16 avril 1641
Famille : Louis et Barbe ont 7 enfants, dont Geneviève (1645-1708) qui épouse le sculpteur Jean-Jacques Clérion ; Madeleine (1646-1710) ; Bon occupe le 5e rang dans la fratrie. Il épouse Anne Lourdet, fille du Directeur des manufactures de la Savonnerie, le 8 avril 1687 ; enfin Louis le Jeune (1654-1733) qui est premier Prix de peinture en 1673.

Etudes

Discipline : PEINTURE
Lieu d'études : Académie royale de peinture et de sculpture en 1669.
Maître : Son père, Louis I de Boullongne.

Carrière

Carrière : Agréé le 28 mars 1676. Académicien (27 novembre 1677- morceau de réception : Hercule combattant les Centaures). Peintre ordinaire du Roi. Il collabore à la décoration des appartements de Versailles sous la direction de Charles Le Brun. Il est sollicité par le roi d’Espagne qui lui propose de devenir son premier Peintre mais il ne fait pas le voyage. Au début du XVIIIe siècle, il participe aux grands chantiers des Invalides et de la chapelle du château de Versailles.
Salons, expositions : Salons de 1699, 1704
Enseignement : Adjoint à professeur (1684), professeur (1692). Ses élèves : Louis Sylvestre, Jean Raoux, Nicolas Bertin, Pierre-Jacques Cazes, entre autres.
Distinctions : Peintre ordinaire du Roi
Bibliographie : PV. II, 74. Corr I, 43. Inventaire de salita San Onofrio du mois d’août 1673. Jal (notice, 266-67). Herluison, 52. Sanchez, 235-237.
« Les peintres du Roi 1648-1793 » Catalogue Tours 2000 (R 104).
Caix de Saint-Aymour, Comte de, Les Boullongne, Paris, Éd. H.Laurens, 1919.
Guicharnaud, H. ,« La dynastie des Boullogne, peintres sous l’Ancien Régime », L’Estampille, l’objet d’art, n°281, juin 1994, 32-51.
Marandet, F., Le peintre Bon Boullogne (1649-1717), Mémoire de maîtrise, Université Paris IV, 1993. (inédit).
Notes : 1) D’après Lapauze, Bon Boullongne n’aurait pas eu le 1er prix. Il aurait plutôt été protégé par Colbert et envoyé à Rome sans avoir concouru. Guiffrey signale que le procès-verbal de l’Académie ne mentionne pas ce concours.

Situation géographique

Géolocalisation