BUSSER, Paul-Henri

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 11/08/2016

Identité

Nom de Famille : BUSSER
Prénom : Paul-Henri
Date de naissance : 16 janvier 1872
Lieu de naissance : Toulouse (Haute-Garonne)
Date de décès : 30 décembre 1973
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Joseph-Célinstin-Fritz Busser, professeur de piano
Mère : Cécile-Caroline-Marie-Joséphine Dardignac
Famille : Paul-Henri épouse le 31 mars 1958 Yvonne-Irma Galle.

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études : 1885-1889. École Niedermeyer (Paris). - 1889-1893.
Conservatoire national de Musique et de Déclamation.
Maître :

Professeurs : Ernest Guiraud, César  Franck, Charles-Marie  Widor. 1891. Premier prix de fugue au Conservatoire. 

 

Carrière

Carrière : Il est organiste à l’église de Saint-Cloud, 1893-1922 ; Chef d’orchestre à l’Opéra populaire du Château d’Eau, 1900 ; Chef des chœurs et chef d’orchestre de l’Opéra-Comique, 1902-1905 ; Chef d’orchestre de l’Opéra, puis conseiller technique de la Réunion des Théâtres lyriques nationaux, 1905-1938. Directeur de l’Opéra-Comique,1939-1941. Directeur de l’Opéra de Paris, 1949-1952. Membre de la SACEM (président) et de l’Association des Anciens Élèves du Conservatoire (président). Président de la Société des compositeurs de musique, 1893.
Oeuvres représentatives :

Ses œuvres : 
Daphnis et Chloé, opéra comique, 1897.  À la Villa Médicis , suite symphonique, 1901. Hercule au jardin des Hespérides, poème symphonique, 1901. À la lumière, poème lyrique, 1902. Messe brève à deux voix égales, 1903. Minerve, ouverture, 1905. La ronde des saisons, opéra, 1905. Colomba, drame lyrique (d’après Mérimée),1921. Les noces corinthiennes, opéra (d’après Anatole  France), 1922. Manon, musique de scène, 1925. Comédie lyrique, 1929. Rhapsodie arménienne, 1930. Andalucia, pour flûte et piano, 1933. La belle au bois dormant, ode lyrique, 1933. Aragon, pour clarinette et piano, 1934. Le carrosse du Saint-Sacrement, comédie lyrique, 1948.  Roxelane, comédie lyrique,  1948. Messe de Domrémy, 1949.Variations pour trompette et piano, 1950. Adaptation des Indes galantes (de Rameau), 1952.  Adaptation de Obéron (de Weber), 1952. La Vénus d’Ille (d’après Mérimée), 1964.

Enseignement : Professeur d’ensemble vocal,1904-1948, puis de composition en 1930 au Conservatoire.
Distinctions :

Grand officier de la Légion d’honneur, Commandeur des Palmes académiques, Commandeur des Arts et des Lettres.
Officier de l’Ordre de Saint-Sava (Yougoslavie) et Commandeur de l’Ordre de Léopold (Belgique).
Académie des Beaux-Arts : élu, le 14 mai 1938, 5ème section, fauteuil I. Président pour 1947 et 1956.

 

 
Bibliographie :

Kunstier, Charles, Funérailles de M. Henri Busser, discours prononcé en l’église Saint-Pierrc-de-Chaillot le 3 janvier 1974. Paris : Institut de France, 1974.
Clairin, Pierre-Eugène, Hommage au maître Henri Busser à l’occasion de son centième anniversaire. Institut de France, Académie des beaux-arts, 19 janvier 1972, Paris : Institut de France. 1972.
Landowski, M., Publications de l’Institut de France, 1974, n°1 et n°26. - Notice sur la vie et les travaux d’Henri Busser, Publications de l’Institut de France, 1975, n°32.
Machabey, Armand, Portraits de trente musiciens français. Richard Masse, Paris, 1949.

Situation géographique

Géolocalisation