DÉCHENAUD, Adolphe

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 01/09/2016

Identité

Nom de Famille : DÉCHENAUD ou Descheneau dans les procès-verbaux de l’Académie.
Prénom : Adolphe
Date de naissance : 19 juin 1868
Lieu de naissance : Saint-Ambreuil près de Sennecey-le-Grand (Saône et Loire).
Date de décès : 27 décembre 1926
Lieu de décès : Neuilly (Hauts de Seine)
Genre : M

Famille

Père : Joseph, restaurateur
Mère : Jeanne Michel

Etudes

Discipline : PEINTURE
Lieu d'études : Académie Julian (Jules Lefebvre) 1882.
École nationale des beaux-arts de Paris, 1885.
Maître : Jules Lefèbvre, Gustave Boulanger, Jean-Joseph Benjamin-Constant.

Carrière

Carrière :

Il peint le Portrait de Constant Roux,  1901,  le Portrait de son père,  1903, le Portrait de sa mère et desscènes de genre. En 1913, il peint Dans l’atelier qui lui vaut une médaille d’honneur. 

 
Salons, expositions : Il participe au Salon des artistes français de 1886 à 1926 (24 fois), sociétaire, membre du jury, hors-concours et au Salon des Indépendants.
Oeuvres représentatives : En 1914, il exécute une toile  le Comité des Forges qui est une grande composition à 25 figures.
Enseignement : Professeur à l’Académie Julian en 1912.
Distinctions :

Mention honorable en 1899. Médaille de deuxième classe en 1900. Médaille de première classe en 1901. Grande médaille d’or au Salon de Münich. Médaille d’honneur en 1913.  Membre du Comité et du jury du Salon des artistes français. Chevalier de la Légion d’honneur en  1908.
Membre de l’Académie des Beaux-arts, élu  le 16 novembre 1918, première sedtion, fauteuil XI.

 
Bibliographie :

Extrait d’acte de naissance, mairie de Saint-Ambreuil.  Acte de décès, Neuilly-sur-Seine. Archives du Salon des artistes français. Bénézit, Joseph.
Institut de France, Simon, Lucien, Notice sur la vie et les travaux d’Adolphe Déchenaud, Paris : Publications de l’Institut, n° 39, 1927.
Dampt J.,Chabas P., Institut de France,  Notice sur la vie et les travaux d’Adolphe Déchenaud, Discours du 30 décembre 1926, Paris : Publications de l’Institut, n° 39, 1927.