FRANCE, Jules-Ferdinand

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 21/09/2016

Identité

Nom de Famille : FRANCE
Prénom : Jules-Ferdinand
Date de naissance : 22 octobre 1920
Lieu de naissance : Anzin (Nord)
Date de décès : juillet 1995
Lieu de décès : Hornu (Nord)
Genre : M

Famille

Père : Jules, artisan peintre décorateur
Mère : Maria Urbain

Etudes

Discipline : GRAVURE EN MÉDAILLES ET EN PIERRES FINES
Lieu d'études : Académie de Valenciennes, ateliers Ruffin, Raset, Lardin, Bottiau, 1936-1939.
École nationale des Beaux-Arts, 25 octobre 1939.
Engagé volontaire puis dans les francs-tireurs et partisans français (FTP).
École nationale supérieure des Arts décoratifs, 1942.
Maître : Henry Dropsy

Carrière

Carrière :

Il reçoit des commandes publiques : 1% architectural et des vitraux. Monuments aux morts de la seconde Guerre mondiale à Vieux Condé en 1971, à  Trith-Saint-Léger en 1976, à Guesnain en 1987 et le Mémorial de la Résistance à Denain en 1981-1986. 

 
Enseignement : Professorat de dessin, 1942. Major de l’ENSET. Professeur de la Ville de Paris et au Lycée Faidherbe de Lille. Il obtient le degré supérieur. Professeur de l’enseignement technique en 1946. Professeur chef d’atelier à l’École des Métiers d’Art, en 1946. Directeur de l’École Académique de Valenciennes, 1957-1969
Bibliographie :

Archives Villa Médicis (carton 314). État-civil mairie d’Anzin. AJ 52 1232. Bénézit.
«Jules France», Club français de la médaille  n°6, 1965. 
Poinsignon, J-C. De l’art de la généalogie à la généalogie de l’art, Association de généalogie de Flandres-Hainaut. Valenciennes 1988.
«Jules France nous quitte», La Voix du Nord, 1995.

Situation géographique

Géolocalisation