GALLOCHE, Louis

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 22/09/2016

Identité

Nom de Famille : GALLOCHE
Prénom : Louis
Date de naissance : 24 août 1670
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 21 juillet 1761.
Lieu de décès : Paris (galeries du Louvre)
Genre : M

Famille

Père : Charles, mouleur en bois
Mère : Jeanne Martinet
Famille : Louis était destiné à l’état écclésiastique. Il épouse Louise-Catherine Maillard, fille d’un marchand-fourreur. Ils ont 11 enfants.

Etudes

Discipline : PEINTURE
Lieu d'études : Collège Louis-le-Grand.
Académie royale de peinture et de sculpture.
Il entre dans une étude de notaire.
Maître : Louis de Boullongne

Carrière

Carrière :

Agréé le 3 mars 1703. Académicien (31 janvier 1711, morceau de réception : Hercule rendant Alceste à Admète). Il obtient une pension du Roi. Il est logé au Louvre le 15 octobre 1754. Il écrit un « Traité sur la peinture » qui est lu à l’Académie en 1750.

 
Salons, expositions : Salons de 1725, 1737, 1738, 1739, 1740, 1743, 1745, 1746, 1747, 1750, 1751.
Enseignement : Adjoint à professeur (1718), professeur (1720), adjoint-recteur (1744), recteur (1746). Chancelier (1754). Maître de François Lemoyne, de Charles-Joseph Natoire.
Bibliographie :

PV. III, 162. Corr. II, 156-157. Jal (notice, 629-30). Herluison, 149. Sanchez, 717-719.
« Les peintres du Roi 1648-1793 » Catalogue Tours 2000 (R 189).  
Dimier, Louis, Les peintres français au XVIIIème siècle,  Paris, Éd. G.Van Oest, 1928. 
Dussieux, L., Mémoires inédits sur la vie et les ouvrages des membres de l’Académie royale de peinture et de sculpture, tome II, Paris, Dumoulin, 1854. 
Bailey, C.B. , Les Amours des dieux : la peinture mythologique de Watteau à David, Catalogue de l’exposition du Grand-Palais, RMN, 1991. 
Marandet, François, « Louis Galloche et François Lemoyne : caractères distinctifs et œuvres inédites », dans La revue des Musées de France, Revue du Louvre, 2, 2007, 29-36.

Notes :

1) Lapauze donne la liste des pensionnaires qui ne sont pas allés à l’Académie de France à Rome dans les années 1690-1700, à la page 112, tome I.

 

Situation géographique

Géolocalisation