GAULLE, Edme

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 24/09/2016

Identité

Nom de Famille : GAULLE
Prénom : Edme
Date de naissance : 4 septembre 1769
Lieu de naissance : Langres (Haute Marne)
Date de décès : janvier 1841
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Jean, maître maçon

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études :

École académique de Dijon, atelier Devosge, 1787.En 1792, il s’enrôle dans  le troisième bataillon des Volontaires de la Côte d’Or. Il devient Sergent des Grenadiers. Il est engagé comme dessinateur à l’État-Major du Génie. A ce titre, il suit la campagne de Hollande. En 1795, il dirige un convoi d’objets d’art du Musée de La Haye vers la France. Il fait partie de la Commission de savants et d’artistes nommés après l’Armistice de Bologne et le Traité de Tolentino en 17971. Il est responsable du transport d’œuvres d’Italie en France par ordre de Bonaparte (arrivé à Paris le 28 juillet 1799).
De retour à Paris, il entre à l’École nationale de peinture, de sculpture et d’architecture de Paris, dans l’atelier de Moitte. 
Il obtient le Second Grand prix en l’an VIII (1799) puis le Premier grand prix en l’an XII (1803) à 33 ans.

Maître : Jean-Guillaume Moitte.

Carrière

Carrière : Conservateur du Musée des marbres du minisère des travaux publics en 1841.
Salons, expositions : Il expose au Salon de 1808 à 1827.
Oeuvres représentatives :

Ses œuvres : Buste en marbre de Napoléon 1er. Bas-relief de la Colonne de la Grande Armée (Colonne Vendôme). Les orants, statues de Louis XVI  et de Marie-Antoinette à genoux, pour la basilique de Saint-Denis (1816) L’étude de la nature, bas-relief de la fontaine de la Bastille (1817). Têtes sculptées du marché rue Vieille du Temple (1819), Buste de Charles Perrault (1819). Bas-relief, porte du Musée des beaux-arts de Dijon. Il restaure le fronton du Panthéon.

 
Distinctions : Médaille au Concours des États de Bourgogne. Logé au Louvre, Médaille de la Mission d’Italie.
Bibliographie :

Archives de Langres. Certificat de baptême n°62, 1769. Bénézit, Gabet.
Chanoine Louis É. Marcel, Artistes et ouvriers d’art à Langres avant la Révolution : essai de répertoire, Langres, 1935.  
Hubert, Gérard. La sculpture dans l’Italie napoléonienne. Paris : de Boccard,  1964. 
Brunel, Georges, Correspondance des directeurs de l’Académie de France à Rome 1800-1914, nouvelle série, vol. I – Répertoires, Rome : Ed. dell’elefante, 1979.  Vol.II , «Directorat de Suvée -1795-1807 (tomes I et II) 1984.«Le ministre de l’Intérieur à Gaulle 21octobre 1798»,  tome 1, p.136.
Moatti, Claude, A la recherche de la Rome antique, Paris, Gallimard, 1989

Notes :

1) La spoliation des œuvres des États Pontificaux est ratifiée par l’article 8 de l’armistice de Bologne signé entre le Pape Pie VI et le général Bonaparte, représentant du Directoire et confirmé par le Traité de Tolentino le 19 février 1797.

 

Situation géographique

Géolocalisation