GAUMONT, Marcel-Armand

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 24/09/2016

Identité

Nom de Famille : GAUMONT
Prénom : Marcel-Armand
Date de naissance : 27 janvier 1880
Lieu de naissance : Sorigny, près de Tours (Indre et Loire)
Date de décès : 20 novembre 1962
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Armand-François, ébéniste, sculpteur.
Mère : Berthe Bascol, couturière

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : École des beaux-arts de Tours à neuf ans (modelage et anatomie). Apprentissage de sculpture sur bois chez son père. École nationale des beaux-arts de Paris, 29 janvier 1900-1908.
Maître : Louis-Ernest Barrias, Jules Coutan, François-Léon Sicard

Carrière

Carrière : Sculpteur
Salons, expositions : Sociétaire du Salon des artistes français. Il expose au salon des beaux-arts de Tours à partir de 1921. Il participe à l’exposition des Arts-déco en 1925 ; au Salon d’art religieux de Tours en 1933 ; au Salon national indépendant, 1939- 1947- 1950.
Oeuvres représentatives :

Ses œuvres : Sculptures monumentales à la Cité universitaire de Paris. Sculptures religieuses. Il collabore avec l’architecte Leprince-Ringuet.  Il fait des sculptures pour l’École Centrale, pour les villes de Le Blanc, Laon, Fontainebleau, Paris, (lycée Saint-Louis). Monument à la Résistance de Cluny, 1948. Monuments aux morts de Tours. Il fait des décorations pour le  Paquebot Ile de France, 1948-1950.

 
Enseignement :

Professeur de modelage à  l’École des beaux-arts de Paris du 1er janvier 1936  (il remplace Paul Gasq) à 1939 (il est remplacé par Alphonse Terroir), Chef d’atelier de sculpture 1er octobre 1939 (il remplace Paul Landowski) jusqu’à sa retraite  le 1er octobre 1950.

 
Distinctions :

Médaille de troisième classe 1905, Médaille d’or en 1935. Grand-prix à l’Exposition internationale de 1937.Chevalier de la Légion d’honneur en 1925. Officier en 1938. Croix de guerre. 
Membre de l’Académie des Beaux-arts : élu le 12 décembre 1935, 2ème section, fauteuil VI, Vice-président en  1952. 

Bibliographie :

AJ52 337, Bénézit, Joseph. 
Gaumont, Marcel, «La fin de la sculpture dans l’architecture», n°21, nov.  1953. « Le testament du sculpteur » Communication Institut, 18 mai 1960. 
Carton, Jean, Institut de France. Académie des beaux-arts. Notice sur la vie et les travaux de Marcel Gaumont (1880-1962), Paris : impr. Firmin-Didot et Cie, n°22, 1964.  
Lencot, Maryvonne, Redécouverte de l’œuvre sculptée de Marcel Gaumont. Université Paris IV, 1988.

Situation géographique

Géolocalisation