GINAIN, Léon

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : Emile Lévy
Notice créée le 26/09/2016

Identité

Nom de Famille : GINAIN
Prénom : Léon-Paul-René
Date de naissance : 5 octobre 1825
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 7 mars 1898
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : compagnie de la Garde Nationale
Famille : Un frère «peintre intime des campagnes algériennes des Princes d’Orléans».

Etudes

Discipline : ARCHITECTURE
Lieu d'études : École royale et spéciale des beaux-arts de Paris, 1843.
Maître : Louis-Hippolyte Lebas

Carrière

Carrière :

Conseil  en architecture à la Ville de Paris. Architecte de la  Ville de Paris, du sixième arrondissement en 1861. Auditeur des Bâtiments civils en 1876-1877. Architecte honoraire de la ville de Paris en  1881.  Architecte D.P.L.G. S.A.D.G. 1887. Membre de la Société centrale d’architecture. Membre de la Société française des architectes. Membre du Conseil des bâtiments civils.
Il participe au Concours pour la construction de l’Opéra de Paris.

 

   

 
Salons, expositions :

Salon des artistes français, Bureau 1882,  Vice-président 1887, 1888, 1889, 1990. Membre du jury  1881, 1882,  1885, 1887, 1888, 1889, 1890, 1891. Membre du jury du Salon des Champs Elysées en 1894.

 
Oeuvres représentatives :

Il construit l’église Notre-Dame-des-Champs entre 1867 et 1876. En 1875, il commence la Nouvelle faculté de médecine. Il construit  la clinique Tarnier, entre 1877 et 1880 ; le Palais Galliera, entre 1878 et 1894 ; l’Hospice Ferrari à Clamart, établissement de retraite pour gens de maison, entre 1878 et 1888,  En 1886, il agrandit la Mairie du 6e arrondissement. 

 
Enseignement :

Professeur de l’ancien atelier Louis-Hippolyte Lebas, 1860. Professeur d’architecture à l’École des beaux-arts de Paris le 1er janvier 1880.  Il remplace Laîné en 1891 et il est remplacé par  Georges Scellier de Gisors. (8 premiers grands prix sont issus de son atelier : Dutert, 1869, Ulmann, 1871, Paulin, 1875, Blavette, 1879, Eustache, 1891, Bertone, 1892, Patouillard, 1895, Hébrard, 1904). Conseil supérieur de l’enseignement des beaux-arts  1890. Membre du jury à l’École des beaux-arts de Paris en 1893.

 
Distinctions : Médaille de première classe 1861. Grand prix à l’Exposition universelle de 1889. Chevalier de la Légion d’honneur, 1867. Officier de la Légion d’honneur, 1894. Membre de l’Académie des beaux-arts, élu le 12 mars 1881, 3ème section, fauteuil III.
Bibliographie :

SADG. AJ 52 366.
“Léon Ginain, le maître de l’architecture française”. La Construction moderne, 11 mai 1895.
Larroumet, Gustave, Institut de France. Académie des beaux-arts. Funérailles de M. Léon Ginain,  le 10 mars 1898,  Paris : impr. de Firmin-Didot, 1898. 
Martinon, Jean-Pierre, Éducations et carrières  d’architectes. Grands  prix de Rome, École d’architecture  de  Paris-Conflans, 1989.
Pinon, Pierre, Amprimoz, François-Xavier, Les envois de Rome (1778-1968). Architecture et archéologie. Collection de l’école française de Rome, 110, Palais Farnese, 1988.

Situation géographique

Géolocalisation

Informations sur la fiche biographique

Auteur de la fiche : Annie Verger
Droits sur l'image : Villa Médicis