HEUVELMANS, Lucienne

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 08/10/2016

Identité

Nom de Famille : HEUVELMANS
Prénom : Lucienne-Antoinette-Adélaïde
Date de naissance : 25 décembre 1881
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 10 février 1944
Lieu de décès : Paris
Genre : F

Famille

Père : Oswald, ébéniste d’art
Mère : Mathilde Sandras
Famille :

Amie de Benneteau  (Grand prix en 1909). «Française de fraîche date, étant belge de naissance»1.

 

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : École nationale des beaux-arts Paris, 22 février 1904, présentée par François-Charles Humbert
Un œuvre à la Mairie de Paulhan (Hérault), Vénus sauve Hélène de la mort, bas-relief de plâtre en 1909.

 

Maître : Laurent-Honoré Marqueste, Denys Puech, Emmanuel Hannaux.

Carrière

Carrière :

Lucienne Heuvelmans s’installe en Bretagne, à Saint-Cast-le-Guildo  après 1914. Elle reçoit quelques commandes officielles pour la Préfecture des Ardennes, à Charleville-Mézières, La Jeunesse et l’Amour en 1927 ; pour la Mairie de Saint-Just-sur-Loire en 1937 ; pour le Musée de l’armée à Paris, Pax Amata,  et elle fait le Monument au morts de Leuze en Belgique. Elle est Sociétaire de la Fondation Taylor.

Salons, expositions : Elle participe au Salon des artistes français à partir de 1907 (1913, 1921, 1922, 1923, 1924, 1926, 1929, 1933, 1935) ; à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925 où elle présente un groupe monumental  intitulé, Les Illusions et le regret, ainsi qu’au Salon des artistes décorateurs entre 1926 et 1933. Elle participe au Salon d’art religieux en 1934.
Oeuvres représentatives : Elle sculpte pour la Chambre des députés un buste en marbre d’Albert de Mun en1923. Elle fait le Monument aux morts de la guerre 1914-1918, l’Autel des Héros pour  l’église de Saint-Cast le Guildo en 1926.
Enseignement : Au retour de Rome, elle est nommée professeur de dessin dans les écoles de la Ville de Paris
Distinctions : Mention honorable, 1907. Médaille de bronze, 1921. Médaille d’argent, 1935. Chevalier de la Légion d’honneur en 1926.
Bibliographie :

Salon des artistes français, Fondation Taylor. Bénézit, Joseph.
Archives de la Villa Médicis, correspondance des Directeurs  de 1911 à 1920. 
- Correspondance de Carolus Duran, 1905-1912. Boites n°171 et 172.
- Correspondance de Besnard (1913-1921). Boite n° 190.
Registre matricule femmes. 1879-1956. Peinture, sculpture. Archives ENSBA.
Salonne, Marie-Paule, «Heuvelmans Lucienne», Bretagne n° 100, nov-déc. 1931.
Sauer, Marina, L’Entrée des femmes à l’École des Beaux-arts, 1880-1923, Paris, (énsb-a), 1990.
Schouteten. Sabine. Lucienne Heuvelmans (1881-1944) Premier Grand prix de Rome de sculpture en 1911 ou histoire des femmes artistes : de l’indifférence à la reconnaissance officielle. Mémoire de maîtrise d’histoire de l’art contemporain (université de Lille-III, 1999).

 
Notes :

1) Correspondance du directeur Albert Bénard.

 

Situation géographique

Géolocalisation