JOLY-CLARE, Raymond

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 12/10/2016

Identité

Nom de Famille : JOLY-CLARE ou Joly
Prénom : Raymond
Date de naissance : 4 février 1911
Lieu de naissance : Paris (Montmartre)
Date de décès : 18 juin 2006
Lieu de décès : Ponchon (Oise)
Genre : M

Famille

Père : Joseph, serrurier, charron
Mère : Laurença Claire, blanchisseuse

Etudes

Discipline : GRAVURE EN MÉDAILLES ET EN PIERRES FINES
Lieu d'études :

Apprenti ciseleur, École de la Chambre de commerce, 1926, (professeur Maurice Prost). Il travaille chez Courcault, ciseleur, 1927, chez Delsine, 1928, Deberny-Peignot 1929. Il prend des cours du soir à l’ École des arts décoratifs. Atelier de sculpture Prost, 1938.  
École nationale des Beaux-Arts, 7 octobre 1938-1942. 
Mobilisé en 1940. Il revient aux Beaux-Arts le 1er juillet 1942. 

Maître : Henri Dropsy

Carrière

Carrière :

Il est graveur à la Monnaie en 1939 ;  graveur général à la Monnaie, fin 1957 jusqu’en 1974. Il a un premier contrat d’édition de la Monnaie en 1948. Il travaille à Saint-Louis des Français- à Rome et à Berlin en 1950-52 (avec l’architecte Chatelin). 
Musée Joly-Clare à Ponchon (Oise).

 
Salons, expositions : Il a une exposition à Brunoy en 1996. Membre de la Fondation Taylor.
Oeuvres représentatives : Il est chargé de la mise au point de la monnaie française «le nouveau franc» en 1958. Dessins et médailles de Mère Teresa.
Enseignement : Il enseigne à l’École des beaux-arts de Nice en 1943. École des Métiers d’art à Paris, professeur suppléant en 1946, professeur de dessin et décoration céramique à partir de 1948 jusqu’en 1969. Membre des jurys de l’École des beaux-arts en 1951.
Distinctions : Chevalier des Arts et lettres, 1957. Officier, 1965.
Bibliographie :

Goldenberg, Yvonne, Catalogue exposition,  Raymond Joly, un médailleur d’aujourd’hui, Hôtel de la Monnaie de Paris, 1967. Bulletin du Club français de la médaille, n°14, 1967. Fondation Taylor, exposition 1988. Catalogue de l’exposition du Musée de Brunoy, 1996. 
Raymond Joly, tailleur de fer et la plupart de ses œuvres. Paris : Ponchon, 1996.

Notes :

1) La Villa Médicis est séquestrée par le Gouvernement italien le 22 juin 1940. L’Académie de France à Rome s’installe à la Villa Paradiso à Nice. Robert Pougheon est nommé directeur à titre provisoire le 1er octobre 1942 en remplacement de Jacques Ibert. En mars 1944, l’Académie doit quitter Nice et se replier au chateau de Fontainebleau où elle reste jusqu’au 13 mars 1946. Pendant la guerre, les concours de 1940 et 1941 n’ont pas lieu. Les lauréats des concours de 1942 à 1944 arrivent à Rome en 1946 en même temps que les Prix de Rome de 1945 pour finir leur pension commencée à Nice et à Fontainebleau.

 

Situation géographique

Géolocalisation