JONCHÈRE, Évariste

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 13/10/2016

Identité

Nom de Famille : JONCHÈRE
Prénom : Victor-Jules-Évariste
Date de naissance : 8 juillet 1892
Lieu de naissance : Coulonges (Vienne)
Date de décès : 22 février 1956
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Marc, professeur de dessin, peintre, journaliste, secrétaire du général Boulanger.
Mère : Marie Resnier

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études : Frères maristes à Uzerche. École nationale des beaux-arts, 6 mai 1909 - 9 décembre 1912.
Mobilisé 1912, blessé en 1914 et 1915. 
Il réalise le Monument aux morts de Belvèze dans l’Aude, en 1921.
 
Maître : Jean Boucher, Jean-Antoine Mercié

Carrière

Carrière :

Il fait des voyages en Extrême Orient, en Indochine de 1933 à 1946. Il fait un séjour au Cameroun en 1950. 

 
 
Salons, expositions :

Sociétaire du Salon des artistes français. Il participe à l’Exposition coloniale de 1931 ; au Premier salon de la France d’Outremer en 1935 ; au Salon de la société coloniale des artistes français en 1936 (53 peintures, 18 sculptures), et en 1937, 1949, 1951, 1952, 1955, 1956 ; à l’Exposition internationale de 1937 ; au Salon de Dijon, 1937, 1940, 1958. Il est membre de la Fondation Taylor.

Oeuvres représentatives :

 Il reçoit des commandes de l’Elysée en 1948, le Printemps. Le Monument au Maréchal Leclerc, à Douala, 1949 ; le Monument aux morts de Dakar, 1950 ; le Monument à Félix Eboué à Brazzaville en 1954. 

 
 
Enseignement :

Professeur de technique de la sculpture à l’École des beaux-arts du Havre 1930. Directeur de l’École supérieure des Beaux-Arts à Hanoï en 1938. Il crée la Société coopérative des artistes indochinois. Inspecteur des écoles d’art d’Indochine. Bombardée et détruite en 1943, l’école des Beaux-arts d’Hanoï est transférée dans une pagode désaffectée et à nouveau détruite par le Viet-Minh en 1945. Victor Jonchère et sa femme échappent in extremis  à au peloton d’exécution. Il est ensuite nommé directeur d’une école d’art et d’artisanat à Brazzaville de 1952 à 1954. 

 
Distinctions : Médaille d’argent, 1928. Médaille d’or, 1930. Prix d’Indochine, 1932. Grand prix de l’Afrique équatoriale française et de l’Afrique Occidentale française. Chevalier de la Légion d’honneur, 1935. Croix de guerre, médaille militaire 1914-1918.
Bibliographie :

Bénézit. Pierre Sanchez.
Audoux-Wenckzura, Christiane, Evariste Jonchère,  Conseil général de Haute-Savoie, Annecy, 1987.  
Chavanne, Blandine, Raynaud, Véronique, Gaudichon, Bruno, Évariste Jonchère (1892-1956), Premier grand prix de Rome de sculpture en 1925 , Poitiers 1987.
Cain, Roger, Évariste Jonchère, Paris : Adam Biro, 1991.
Conservatoire d’art et d’histoire Annecy,  1993.

Situation géographique

Géolocalisation