JULIEN, Pierre

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 13/10/2016

Identité

Nom de Famille : JULIEN ou Jullien
Prénom : Pierre
Date de naissance : 20 juin 1731
Lieu de naissance : Saint-Paulien-du-Puy-en-Velay (Haute-Loire)
Date de décès : 17 décembre 1804 (26 frimaire an XIV)
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Vital, maître menuisier
Mère : Marie Pagnac
Famille : Un oncle jésuite. Pierre épouse le 18 septembre 1802 Jeanne-Étiennette Etevenet.

Etudes

Discipline : SCULPTURE
Lieu d'études :

Julien entre à l’âge de 14 ans chez un sculpteur-doreur, Gabriel Samuel, de la ville du Puy. Il est ensuite placé par son oncle jésuite chez un sculpteur-architecte, directeur de l’Académie de Lyon, Antoine-Michel Perrache. Pierre Julien remporte un prix de l’Académie de Lyon. Il est présenté à Guillaume Coustou (d’origine lyonnaise) qui l’emploie pendant 10 ans tout en le formant à l’Académie  royale de peinture et de sculpture (inscrit en 1759).
Prix de quartier : 1760 (1M). 
École royale des élèves protégés : 1765-1768.
Brevet du 6 juin 1768.

 
Maître : Guillaume II Coustou

Carrière

Carrière :

Agréé le 25 avril 1778. Académicien (27 mars 1779, morceau de réception : Le Gladiateur mourant). Logé au Louvre.  Il fait partie de la liste composée par David pour former le Jury des Arts en 1793. Il est sollicité avec d’autres anciens pensionnaires pour étudier la nouvelle organisation de l’Académie de France à Rome (Rapport de François de Neufchateau, daté du 30 nivôse, an VII, 19 janvier 1799).

 
Salons, expositions :

Salons de 1779, 17812, 1783, 1785, 1789, 1791, 1795, 1799, 1804.

 
 
Enseignement : Adjoint à professeur (1781), professeur (1790). Professeur de l’école de peinture et de sculpture, confirmé le 12 octobre 1795, jusqu’à sa mort.
Distinctions :

Élu le 12 décembre 1795 membre de l’Institut (Classe de Littérature et des Beaux-arts  au fauteuil III -section 2). Nommé par l’arrêté du 28 janvier 1803 membre de la Classe des Beaux-arts (section sculpture). Chevalier de la légion d’honneur.  

 
Bibliographie :

PV. VII, 295. Corr. XII, 198. Lami, 2, 11-16. Sanchez, 899-901. 
Le Breton, J. Notice historique sur la vie et les ouvrages de Pierre Julien lue à la séance publique de l’Institut, du 6 vendémiaire an 14. 
Rothschild, Henri de, et Pascal, A., Pierre Julien sculpteur (1731-1804), sa vie et son œuvre, Paris, A. Fontemoing, 1904.
Gautheron, É. Peintres et sculpteurs du Velay, Le Puy-en-Velay, 1927. 289-342.
Scherf, G., «Pierre Julien et le décor sculpté de l’église Sainte-Geneviève à Paris», La revue du Louvre, n°2, avril 1988. 
Le Comte de Franqueville, Le premier siècle de l’Institut de France, 23 octobre 1795-24 octobre 1895; Paris : Rotschild, 1895-1896, p.106, n°90.
L’Antiquité rêvée, innovations et résistances au XVIIIe siècle, G. Faroult, Ch. Léribault, G. Scherf (dir.). Paris, Musée du Louvre, 2 décembre 2010 - 14 février 2011. Gallimard, 2010.

Notes :

1) Pierre Julien ne peut pas avoir participé à la rébellion déclenchée par le refus de fournir son billet de communion (comme l’écrit Henri Lapauze) puisque l’épisode se déroule de Pâques à juillet 1767 alors qu’il n’arrive qu’en décembre 1768.
2) Diderot, Salon de 1781 (58).

 

Situation géographique

Géolocalisation