KUNC, Aymé

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : Paul Sieffert
Notice créée le 13/10/2016

Identité

Nom de Famille : KUNC
Prénom : Aymé-Marie-Gabriel-Joseph
Date de naissance : 20 juin 1877
Lieu de naissance : Toulouse (Haute-Garonne)
Date de décès : 13 février 1958
Lieu de décès : Toulouse (Haute-Garonne)
Genre : M

Famille

Père :

Aloys, maître de chapelle à la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse. Fondateur de la revue  Musica Sacra. Professeur au conservatoire de Toulouse qui est fait chevalier de l’Éperon d’or par le Pape.

 
Mère : Henriette Dargein, pianiste et organiste.
Famille : Famille d’organistes titulaires pendant un siècle à la cathédrale d’Auch. Le frère aîné, Pierre est organiste.

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études : Il étudie avec ses parents. Conservatoire de Toulouse, prix de solfège, piano et harmonie en 1894. Conservatoire de musique de Paris, 1895.
Il concourt à cinq reprises pour le Prix de Rome
 
Maître : Professeurs : Antoine Taudou (harmonie), Charles Lenepveu (composition).

Carrière

Carrière :

Chef d’orchestre à l’Apollo, à Paris en 1907. Directeur du Conservatoire de Toulouse, en 1914. Il reprend les auditions de la Société des Concerts du Conservatoire, interrompues pendant la guerre.
Chef d’orchestre au Capitole de Toulouse. Il dirige des œuvres de Wagner (Parsifal, l’Anneau des Nibelungen) et plus de 200 concerts. Il refuse la direction d’orchestre de l’Opéra de Paris. Il collabore à Radio-Toulouse.
Membre de la Société des compositeurs de musique,1903.

 
Oeuvres représentatives :

Compositeur : La Leçon de solfège, 1915. La Pensée musicale, 1916, en hommage aux élèves et professeurs du conservatoire morts au champ d’honneur. La Cantate pour le couronnement de Dante,  1921. La Messe de Sainte Cécile,1923. L’Hymne des ailes ou cantate à Clément Ader, 1930. Deux quatuors à cordes, 1946 et 1948, un quintette à vent, 1954 et ses Esquisses méditerranéennes pour orchestre, 1949.

 
Enseignement :

Directeur du Conservatoire de Toulouse, en 1914. Il reprend les auditions de la Société des Concerts du Conservatoire, interrompues pendant la guerre.

 
Distinctions : Élu en 1949 membre correspondant de l’Académie des beaux-arts.
Bibliographie :

Emmanuel Pelaprat. 
Site "Musica et memoria", Denis Denis Havard de la Montagne. Association Aymé Kunc, 1996.

 

Situation géographique

Géolocalisation

Informations sur la fiche biographique

Auteur de la fiche : Annie Verger
Droits sur l'image : Villa Médicis