LE ROY, Julien-David

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 20/10/2016

Identité

Nom de Famille : LE ROY ou David-Leroy Julien
Prénom : Julien-David
Date de naissance : 6 mai 1724
Lieu de naissance : Paris
Date de décès : 27 janvier 1803
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Julien, célèbre horloger à la Cour.
Famille : Julien-David a deux frères :
- Pierre, se perfectionne dans le calcul des longitudes.
- Jean-Baptiste est médecin à Montpellier. 

Etudes

Discipline : ARCHITECTURE
Lieu d'études : Académie royale d’architecture
Maître : Denis Jossenay, Louis-Adam Loriot

Carrière

Carrière :

 Membre et historiographe de l’Académie d’architecture en 1757, il remplace Jacques-François Blondel en 1774. Académicien (2ème classe : 23 novembre 1758. 1ère classe : 1775).  Il publie Les Ruines des plus beaux monuments de la Grèce (70 estampes) en 1758 ainsi que L’Histoire de la disposition et des formes différentes que les Chrétiens ont donné à leurs temples depuis le règne de Constantin jusqu’à nous, en 1764  et Observations sur les édifices des anciens peuples en 1767. Logé au Louvre. Membre de l’Académie de Bologne. Violemment critiqué par Piranese en 1761 dans Della Magnificenza ed architettura de’ Romani. Il a des préoccupations encyclopédiques. 

 
Salons, expositions : Salon de 1800
Enseignement :

Professeur à l’académie royale d’architecture en 1774, il ouvre avec Antoine Vaudoyer une École nationale d’architecture au Louvre, pendant la Convention, après la suppression des académies. Elle est reconnue par le ministère de l’intérieur en 17952.

 
Distinctions :

Élu le 12 décembre 1795 membre de l’Institut (Classe de Littérature et des Beaux-arts au fauteuil VIII -section Antiquités et monuments).

 
Bibliographie :

PV. VI, 147. Corr. X, 287. Lance II, 70-72. Bauchal, 690. Gallet, 340-344. Index Pérouse de Montclos.
Le Comte de Franqueville, Le premier siècle de l’Institut de France, 23 octobre 1795-24 octobre 1895; Paris : Rotschild, 1895-1896.
Notice lue par Dacier dans la séance de l’Académie des Beaux-arts du 23 mars 1804. 
«Piranese et les Français». Colloque tenu à la Villa Médicis 12-14 mai 1976. Études réunies par G.Brunel. Éd. dell’Elefante, 1976.
Pinon, Pierre, Amprimoz, François-Xavier, Les envois de Rome (1778-1968). Architecture et archéologie. Collection de l’école française de Rome, 110, Palais Farnese, 1988.
Szambien Werner, « Les architectes parisiens à l’époque révolutionnaire », dans Revue de l’Art,  1989, n°1, 36-50.

Notes : 1) Lapauze, p.229.
2) L’école nationale d’architecture sous la Révolution ouvre en 1793 et ferme le 1er floréal an V, 20 avril 1797 parce qu’elle fusionne avec l’école nationale de peinture et de sculpture.

Situation géographique

Géolocalisation