BERLIOZ, Louis-Hector

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : François-Xavier Dupré
Notice créée le 27/07/2016

Identité

Nom de Famille : BERLIOZ
Prénom : Louis-Hector
Date de naissance : 11 décembre 1803
Lieu de naissance : La Côte-Saint-André (Isère)
Date de décès : 8 mars 1869
Lieu de décès : Paris (9e arrondissement)
Genre : M

Famille

Père : Louis, médecin, introduit l'acupuncture en France
Mère : Marie-Antoinette Marmion
Famille : Très ancienne famille bourgeoise (marchands tanneurs dans le Dauphiné).Ainé d'une fratrie de 6 enfants (frères et sœurs décédés assez jeunes).

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études : Études au séminaire 1809. Il apprend le flageolet en 1816. Premières compositions. Il apprend la flûte en 1817, la guitare en 1819. (Imbert et Dorant professeurs de musique à Grenoble). Baccalauréat ès lettres à Grenoble en 1821. Critique dans le Corsaire en 1823. Baccalauréat ès sciences, études de droit, 1824. Messe solennelle à Saint-Roch, 1825.
École royale de musique (Conservatoire de Paris) le 26 août 1826.Premier concert en 1828.
Il se présente pour la cinquième fois au prix de Rome.
 
Maître : Jean-François Lesueur et Antoine Reicha

Carrière

Carrière : Articles de critique musicale pour le Rénovateur. Bibliothécaire-adjoint au Conservatoire, 1839, puis conservateur de la bibliothèque et du musée instrumental, 1866.  Concerts en Belgique, en Allemagne en 1842.  Termine ses Mémoires en 1848. Alto à l’Opéra. Organise la Société philharmonique de Paris, 1849. Publication de l’Art du chef d’orchestre, Paris : H. Lemoine, 1855. Très nombreux voyages. Grand traité d’instrumentation et d’orchestration modernes édité en 1847 par Schonenberger, Paris : H. Lemoine, 1860.
Oeuvres représentatives : Symphonie fantastique, 1830.
Harold en Italie
, 1834.
Benvenuto Cellini
, 1837.
Requiem, 1837.
Romeo et Juliette, 1839.
Symphonie funèbre, 1840.
Carnaval Romain, 1844.
La damnation de Faust, 1846.
Te Deum, 1849-1855.
Distinctions : Officier de la Légion d’Honneur, 15 août 1864. Académie des Beaux-arts, élu le 21 juin 1856, 5ème section, fauteuil IV.
Bibliographie : État-civil, mairie de la Côte -Saint -André. AJ 37 67, Grove, Fétis.
Pierre, Constant, Le Conservatoire national de musique et de déclamation : documents historiques et administratifs, Paris : Imprimerie nationale, 1900.
Guillaume, Eugène, Institut impérial de France. Académie des Beaux-Arts. Discours aux funérailles de M. Berlioz, le jeudi 11 mars 1869, Paris : impr. de Firmin-Didot, 1869.
David, Félicien, Institut impérial de France. Académie des Beaux-Arts. Notice sur Hector Berlioz lue dans la séance du 30 juillet 1870, Paris : Impr. de Didot, 1870,
Berlioz, Hector, Mémoires de Hector Berlioz, membre de l’Institut de France, comprenant ses voyages en Italie, en Allemagne, en Russie et en Angleterre, 1803-1865, avec un beau portrait de l’auteur, Paris : C. Lévy, 1881. 
Rémy, Pierre-Jean, Berlioz, Paris : Albin-Michel, décembre 2002.Massip, Catherine  et Raynaud, Cécile, Berlioz, la voix du Romantisme, Paris : Fayard, 2003.
Cairns David, Hector Berlioz, Paris : Fayard, 2002.
Site "Musica et memoria" de Denis Havard de la Montagne.
Notes : 1) Sur la pension de Berlioz à la Villa Médicis : Lapauze, tome II, p. 204-208.

Situation géographique

Géolocalisation

Informations sur la fiche biographique

Auteur de la fiche : Annie Verger
Droits sur l'image : Villa Médicis