NORMAND, Charles

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 04/11/2016

Identité

Nom de Famille : NORMAND
Prénom : Charles-Pierre-Joseph
Date de naissance : 26 novembre 1764
Lieu de naissance : Goyencourt (Somme)
Date de décès : 13 février 1840
Lieu de décès : Paris
Genre : M

Famille

Père : Charles, cuisinier de Mr Houillé-Desfontaines
Mère : Marie-Anne Blatties (mariage le 10 janvier 1763).

Etudes

Discipline : ARCHITECTURE
Lieu d'études : École gratuite de dessin
Maître : Jacques-Denis Antoine, Jean-Jacques Bachelier, Jacques-Pierre de Gisors.

Carrière

Carrière :

Normand  donne le dessin d’un Phare.  De 1815 à 1840, il publie des ouvrages  sur l’architecture et les arts décoratifs : Recueil de places et de façades ; Parallèle des ordres grecs et romains ;  le Vignole des ouvriers ; le Vignole des architectes  et des élèves en architecture ; le Guide de l’ornemaniste. 

Salons, expositions : Salons de 1800, 1802
Oeuvres représentatives : Il dessine des cartes à jouer et des billets pour la Banque de France.
Distinctions : Prix du Salon en 1802
Bibliographie :

Corr. XVI, 336. Kaufmann, 214 et suiv., Lance, II 169. Bauchal, 702-703. Sanchez, 1280. Index Pérouse de Montclos.
Szambien, Werner, « Les architectes parisiens à l’époque révolutionnaire », dans Revue de l’Art,  1989, n°1, 36-50

Notes :

1) Archives diocésaines d’Amiens (actes de baptême et de mariage).
2) Arrêté du Directoire sur la réorganisation de l’École de Rome daté du 9septembre 1798. Corr. AFR, tome XVII, p.190.
art. 6 : « Pour former dès la première année du rétablissement de l’École de France à Rome le nombre de quinze pensionnaires déterminé ci-dessus, ceux des élèves artistes qui ont précédemment joui de la pension à Rome et auxquels elle est maintenue pour cinq années par la précédente loi du 1er juillet 1793 (v.st.) qui l’a fixée à deux mille quatre cents francs par an, sont admis à retourner à l’École de Rome jusqu’à l’achèvement des dites cinq années pour y réparer les pertes résultant de l’interruption de leurs études».
 Lenormand a droit à 3 ans à la condition de prêter serment individuellement, conformément à la loi du 24 nivôse an 5 de la République, (Corr. XVII, p.225) : «Je jure haine à la royauté et à l’anarchie, je jure attachement et fidélité à la République et à la Constitution de l’an 3»  XVII, p.226- 227.
Or, au regard de l’article 15 de l’Arrêté du Directoire : «Le Palais national de France à Rome, d’après le rapport desdits commissaires, étant peu propre à recevoir le nombre actuel des élèves artistes, et notre École des arts pouvant être plus avantageusement placée dans l’édifice de la Villa Médicis, le ministre de l’Intérieur est autorisé à concerter avec le ministre des Relations extérieures les moyens d’opérer cet échange avec le gouvernement toscan». Les tractations dureront jusqu’en 1803 et les anciens pensionnaires ne reviendront pas à Rome.

 

Situation géographique

Géolocalisation