PARAY, Paul

Collection : Pensionnaires de l'Académie de France à Rome - Voir les autres notices de cette collection Notice créée le 06/11/2016

Identité

Nom de Famille : PARAY
Prénom : Paul-Charles-Henry
Date de naissance : 24 mai 1886
Lieu de naissance : Le Tréport (Seine Maritime)
Date de décès : 10 octobre 1979
Lieu de décès : Monte-Carlo (Principauté de Monaco).
Genre : M

Famille

Père : Auguste, organiste à l’église Saint-Jacques du Tréport, directeur de l’Orphéon municipal.

Etudes

Discipline : COMPOSITION MUSICALE
Lieu d'études :

Il étudie le piano avec son père. Il entre à la Maîtrise de la cathédrale de Rouen, 1895-1903. Parrainage d’Henri Dallier.  Conservatoire de musique de Paris, 1901-1911. 

Maître :

Professeurs :  Xavier Leroux, Georges Caussade, Charles Lenepveu et Paul Vidal (harmonie, contrepoint, composition). Il écrit  une première série de mélodies, et une   Pastorale de Noël (1904), Premier prix d’harmonie, second prix de contrepoint.

 

Carrière

Carrière :

Avant d’aller à Rome, il était violoncelliste au Théâtre Sarah Bernhardt et pianiste au cabaret « les Quat’Z’Arts » en 1909.  Membre de la Société des compositeurs de musique, 1908-après 1911.
Il dirige l’orchestre de Cauterets, l’été1919. Il devient Chef adjoint en 1921, puis directeur de l’Orchestre Lamoureux en 1925. Pendant douze années, il dirige les orchestres de l’Opéra de Monte-Carlo, 1928-1932, du Casino de Vichy, 1931-1932, des Concerts Colonne,1932-1940 et  1944-1955, de l’Opéra de Paris, 1932-1940.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est chef d’orchestre à Marseille et à Monte-Carlo de 1940 à 1944.
En 1951, il fait une série de concerts avec les orchestres de Boston, New-York, Cincinatti, Philadelphie, Pittsburgh et Chicago. Il restructure le Detroit Symphony Orchestra qu’il dirige de 1951 à 1963. C’est un très grand chef d’orchestre invité dans le monde entier.

 
Oeuvres représentatives :

Messe pour le cinquième centenaire de la mort de Jeanne d’Arc, créée à Rouen, en mai 1931. Une Première Symphonie en ut, 1935 et une Seconde Symphonie,19401.

 
Distinctions :

Chevalier, Officier, Commandeur, Grand Croix de la Légion d’Honneur, Citoyen d’honneur de Monaco et de Detroit. Grand-croix du Mérite, Commandeur des Arts et Lettres.
Élu à l’Académie des beaux-arts le 24 mai 1950, 5ème section, fauteuil V.

Bibliographie :

Grove,  Havard de la Montagne.
Landowska,Wanda, Paul Paray, Musicien de France et du monde, Lyon : Éditions et Imprimeries du Sud-Est, 1956.
Gavoty, Bernard , Funérailles de Paul Paray,  Institut de France, Académie des beaux-arts, 13 octobre 1979, Paris : Institut de France, 1979.       
Gallois-Montbrun, Raymond, Paul Paray,notice  n° 5, Paris :Institut de France,1981.

Notes :

1) Pour une information exhaustive concernant les œuvres, Cf, « Cercle Paul Paray », Saint-Germain-en-Laye, 2009 et la Médiathèque Berlioz du CNSMD.

 

Situation géographique

Géolocalisation