Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => artiste français
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => artiste AND français
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "artiste français"
  • Siècle > XVII (retirer)
  • Discipline > PEINTURE (retirer)
  • Séjour à Rome > «Il se rendit à Rome, où il s’adonna à l’étude de l’Antique et des peintures de Raphaël. Il copia le Sacrifice de la Messe, du Vatican, qu’il envoya au sieur Jabach et fit plusieurs dessins que son père ayant fait voir à M.Colbert, Surintendant des Bâtiments  de Sa Majesté, qui en fut si content que le Roi lui donna une pension pour l’encourager à continuer ses études aux endroits de l’Italie qui seroient les plus convenables à son goût. Après avoir passé deux ans à Rome, il se rendit à Venise» (Corr. I, 2).    D’une autre source (billet de Pierre de Bonzy, écclésiastique, à Colbert  du 23 août 1663), Charles de La Fosse était à Venise à cette date (Jal, 724). Margret Stuffmann, dans son article «Charles de la Fosse et sa position dans la peinture française à la fin du XVIIe siècle» fait le point sur la question : le peintre ne peut pas avoir été pensionnaire puisqu’il était en Italie entre 1658 et 1663, c’est-à-dire, avant la création de l’Académie de France à Rome. Elle montre cependant que Charles de la Fosse est un précurseur : il reçoit une pension de Colbert, côtoie Poussin et copie d’après l’antique, pendant son séjour à Rome.   (retirer)

Limiter votre recherche

Birthplace
Genre
Discipline
PEINTURE [X]
Date du Prix de Rome
Date d'arrivée à Rome
Séjour à Rome
«Il se rendit à Rome, où il s’adonna à l’étude de l’Antique et des peintures de Raphaël. Il copia le Sacrifice de la Messe, du Vatican, qu’il envoya au sieur Jabach et fit plusieurs dessins que son père ayant fait voir à M.Colbert, Surintendant des Bâtiments  de Sa Majesté, qui en fut si content que le Roi lui donna une pension pour l’encourager à continuer ses études aux endroits de l’Italie qui seroient les plus convenables à son goût. Après avoir passé deux ans à Rome, il se rendit à Venise» (Corr. I, 2).    D’une autre source (billet de Pierre de Bonzy, écclésiastique, à Colbert  du 23 août 1663), Charles de La Fosse était à Venise à cette date (Jal, 724). Margret Stuffmann, dans son article «Charles de la Fosse et sa position dans la peinture française à la fin du XVIIe siècle» fait le point sur la question : le peintre ne peut pas avoir été pensionnaire puisqu’il était en Italie entre 1658 et 1663, c’est-à-dire, avant la création de l’Académie de France à Rome. Elle montre cependant que Charles de la Fosse est un précurseur : il reçoit une pension de Colbert, côtoie Poussin et copie d’après l’antique, pendant son séjour à Rome.   [X]
Siècle
XVII [X]

1 résultat

Trier par Titre : ascendant / descendant



Fièrement propulsé par Omeka.