skip to Main Content

Organisation : Léa Saint-Raymond (ENS/PSL) et Béatrice Joyeux-Prunel (Université de Genève), avec la collaboration de Catherine Dossin, Pr. Associée à l’univ. Purdue, USA, et de Torahiko Terada, Université de Tokyo (UTokyo)

Artl@s forme les jeunes chercheur.se.s aux problématiques de l’histoire mondiale de l’art, dans une perspective transnationale et circulatoire. Au sein du séminaire, on peut se former aussi bien à des approches quantitatives ou cartographiques, qu’à l’étude des circulations artistiques et des transferts culturels impliqués par ces circulations. Nous incitons aussi les participant.e.s à mettre en relation ces approches «distantes » avec une interprétation précise et érudite des œuvres et archives.

L’année 2019-2020 sera tournée vers l’étude des circulations artistiques intérieures et extérieures à l’Asie.

Artl@s fournit un accès libre à BasArt, une base de données numérique de catalogues de salons et d’expositions d’art vivant depuis la fin du 19e siècle, dotée d’une interface cartographique et statistique. Les séminaires s’inscrivent dans une activité plus générale de colloques internationaux et de publications, notamment via la revue Artl@s-Bulletin (revue multilingue à comité de lecture).

Lieu : Salle de l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine, ENS, 45 rue d’Ulm. Escalier D, 3e étage.

Le lundi par quinzaine de 10h à 12h : 30 septembre 2019, 7 octobre, 21 octobre, 4 novembre, 18 novembre, 2 décembre, 16 décembre, 3 février 2020, 24 février, 2 mars, 16 mars, 30 mars, 20 avril, 4 mai, 18 mai, 1er juin.

Pour vous abonner à la liste de diffusion, contacter Léa Saint-Raymond et Béatrice Joyeux-Prunel.

Validation : 6 ECTS (3 par semestre), sur assiduité et contribution aux travaux du groupe.

La validation est personnalisée selon les intérêts de l’étudiant.e. Le séminaire accueille aussi bien des historien.ne.s et des historien.ne.s de l’art que des sociologues, des géographes, des spécialistes de littérature, de cinéma, de théâtre.

Le séminaire peut être validé dans le cadre des masters « Histoire transnationale » et « Humanités numériques » de PSL (ENC-ENS). Intégré dans les maquettes des Master Histoire transnationale Master ATP, il permet pour le DENS des validations de type “expérience de recherche collective”. 

Back To Top