skip to Main Content

Léa Saint-Raymond est postdoctorante à l’École normale supérieure, sur le projet ERC Noria dirigé par Gabriel Peyré. Elle est également coordonnatrice pédagogique du parcours Humanités numériques de l’ENS et chargée de cours en histoire de l’art à PSL.

Ancienne élève de l’École normale supérieure, elle a suivi une double formation en histoire de l’art, à Sorbonne Université, et en économie, à l’École d’économie de Paris. Elle est agrégée de sciences économiques et sociales.
Sa thèse, dirigée par Ségolène Le Men à l’Université Paris Nanterre et soutenue en octobre 2018, en histoire de l’art, est en cours de publication aux éditions Classiques Garnier, sous le titre Le pari des enchères. Le lancement de nouveaux marchés artistiques à Paris (1830-1939).
Membre d’ARTL@S depuis 2010, Léa Saint-Raymond est responsable de la base de catalogues d’exposition et participe à la formation des contributeurs. Au sein de l’équipe, elle a cofondé le projet GeoMAP avec Félicie de Maupeou et Julien Cavero. Depuis 2019, elle coordonne le séminaire ARTL@S avec Béatrice Joyeux-Prunel.
Principaux articles publiés dans des revues à comité de lecture :

Articles dans des catalogues d’exposition : 

  • ”Tissot and the French Market”, in cat. exp. James Tissot: Fashion and Faith, San Francisco, De Young Museum, du 12 octobre 2019 au 9 février 2020
  • avec Agnès Penot, ”Paul Gauguin: Businessman or Starving Artist?”, in cat. exp. Gauguin, A Spiritual Journey, San Francisco, De Young Museum du 17 novembre 2018 au 23 juin 2019 / Copenhague, Carlsberg Glyptotek, New York, Prestel, p. 98-105.
  • ”Pasini, un orientalista italiano al Salon”, in Paolo Serafini et Stefano Roffi (dir.), Pasini e l’Oriente, Parme, Fondazione Magnani Rocca, du 17 mars au 1er juillet 2018, Milan, Silvana editoriale, p. 43-49.
  • ”Emile Friant et le marché de l’art”, in Charles Villeuneuve de Janti (dir.), Emile Friant, le dernier naturaliste ? 1863-1932, Nancy, Musée des Beaux-Arts, du 4 novembre 2016 au 27 février 2017, Paris, Somogy, 2016, p. 34-37.
Chapitres d’ouvrages : 
  • ”Le marché de l’art à Paris en 1900”, in Valérie Kobi, Stephanie Marchal et Alexander Linke (dir.), Spannungsfeld Museum. Akteure, Narrative und Politik in Deutschland und Frankreich um 1900, Berlin, De Gruyter, 2019, p. 196-218.
  • ”Le marché secondaire de l’art, un ”aimant” pour les galeries parisiennes ?”, in Denise Vernerey- Laplace et Hélène Ivanoff (dir.), Les artistes et leurs galeries. Paris-Berlin, 1900-1950. I. Paris, Rouen, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2019, p. 35-44.
  • ”La création sémantique de la valeur : le cas des ventes aux enchères d’objets chinois à Paris (1858- 1939)”, in Michel Espagne et Li Hongtu (dir.), Chine France – Europe Asie. Itinéraires de concepts, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2018, p. 217-239.
  • avec Élodie Vaudry, ”A New Eldorado: The French Market for Pre-Columbian Artefacts in the Interwar Period”, in Charlotte Guichard, Christine Howald et Bénédicte Savoy (dir.), Acquiring Cultures. Histories of World Art on Western Markets, Berlin, De Gruyter, 2018, p. 101-119.
  • ”De la splendeur publicitaire à la mise au placard : l’affiche de vente publique du XIXe siècle à nos jours”, in Olivier Belin et Florence Ferran (dir.), Les éphémères et l’événement, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018, p. 193-219.
Lien vers sa page Academia
Lien vers ses bases de données mises à disposition.
Back To Top