skip to Main Content

Léa Saint-Raymond dirige l’Observatoire des Humanités numériques de l’ENS-PSL et coordonne le centre d’excellence Jean Monnet Imago. Elle est également responsable du master 2 « Marché de l’art » à l’Ecole du Louvre.

Ancienne élève de l’École normale supérieure, elle a suivi une double formation en histoire de l’art, à Sorbonne Université, et en économie, à l’École d’économie de Paris. Elle est agrégée de sciences économiques et sociales. Sa thèse, dirigée par Ségolène Le Men à l’Université Paris Nanterre et soutenue en octobre 2018, en histoire de l’art, a reçu le prix du musée d’Orsay 2019.
Membre d’ARTL@S depuis 2010, Léa Saint-Raymond est responsable de la base de catalogues d’exposition et participe à la formation des contributeurs. Au sein de l’équipe, elle a cofondé le projet GeoMAP avec Félicie de Maupeou et Julien Cavero.

 

Ouvrages et direction d’ouvrages :

À la conquête du marché de l’art : le Pari(s) des enchères, Paris, Classiques Garnier, à paraître (2021), avec le soutien du musée d’Orsay.

Fragments d’une histoire globale de l’art, Paris, Éditions Rue d’Ulm, à paraître (2021).

Fortunes et circulations des images, de l’Antiquité aux années 1970, Paris, Éditions Rue d’Ulm, à paraître (2021), avec le soutien du centre IMAGO.

Avec Vera Mariz, Beyond Borders. The Key for Art Market Power, Lisbonne, Caleidoscópio, à paraître (2021), avec le soutien de l’IHMC.

Avec Vincent Négri, Aliénor Brittmann et Margaux Dumas, Le patrimoine séquestré. (Dé)possessions des biens culturels dans les révolutions et conflits contemporains, en cours de publication.

 

Principaux articles publiés dans des revues à comité de lecture :

Articles dans des catalogues d’exposition : 

  • avec Yaëlle Biro et Élodie Vaudry, « African Negro Art. Fénéon as Lender to MoMA » incat. exp. Félix Fénéon. The Anarchist and the Avant-Garde, New York, MoMA, 2020, p. 200-202
  • ”Tissot and the French Market”, in cat. exp. James Tissot: Fashion and Faith, San Francisco, De Young Museum, du 12 octobre 2019 au 9 février 2020.
  • avec Agnès Penot, ”Paul Gauguin: Businessman or Starving Artist?”, in cat. exp. Gauguin, A Spiritual Journey, San Francisco, De Young Museum du 17 novembre 2018 au 23 juin 2019 / Copenhague, Carlsberg Glyptotek, New York, Prestel, p. 98-105.
  • ”Pasini, un orientalista italiano al Salon”, in Paolo Serafini et Stefano Roffi (dir.), Pasini e l’Oriente, Parme, Fondazione Magnani Rocca, du 17 mars au 1er juillet 2018, Milan, Silvana editoriale, p. 43-49.
  • ”Emile Friant et le marché de l’art”, in Charles Villeuneuve de Janti (dir.), Emile Friant, le dernier naturaliste ? 1863-1932, Nancy, Musée des Beaux-Arts, du 4 novembre 2016 au 27 février 2017, Paris, Somogy, 2016, p. 34-37.
Chapitres d’ouvrages : 
  • « Les collectionneurs d’art asiatique à Paris (1858-1939) : une analyse socio-économique » in Marie Laureillard et Cléa Patin (dir.), À la croisée des collections d’art entre Asie et Occident, du xixesiècle à nos jours, Paris, Hémisphères, 2019, p. 229-247
  • « Old Masters versus Modern Art in Parisian Auctions » inSusanna Arevy-Quash et Barbara Pezzini (dir.), Old Masters Worldwide: Markets, Movements and Museums, 1789-1939, Londres, Bloomsbury, 2020, p. 101-116
  • Le marché de l’art à Paris en 1900”, in Valérie Kobi, Stephanie Marchal et Alexander Linke (dir.), Spannungsfeld Museum. Akteure, Narrative und Politik in Deutschland und Frankreich um 1900, Berlin, De Gruyter, 2019, p. 196-218.
  • ”Le marché secondaire de l’art, un ”aimant” pour les galeries parisiennes ?”, in Denise Vernerey- Laplace et Hélène Ivanoff (dir.), Les artistes et leurs galeries. Paris-Berlin, 1900-1950. I. Paris, Rouen, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2019, p. 35-44.
  • ”La création sémantique de la valeur : le cas des ventes aux enchères d’objets chinois à Paris (1858- 1939)”, in Michel Espagne et Li Hongtu (dir.), Chine France – Europe Asie. Itinéraires de concepts, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2018, p. 217-239.
  • avec Élodie Vaudry, ”A New Eldorado: The French Market for Pre-Columbian Artefacts in the Interwar Period”, in Charlotte Guichard, Christine Howald et Bénédicte Savoy (dir.), Acquiring Cultures. Histories of World Art on Western Markets, Berlin, De Gruyter, 2018, p. 101-119.
  • ”De la splendeur publicitaire à la mise au placard : l’affiche de vente publique du XIXe siècle à nos jours”, in Olivier Belin et Florence Ferran (dir.), Les éphémères et l’événement, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018, p. 193-219.
Lien vers sa page Academia
Lien vers ses bases de données mises à disposition.
Back To Top