skip to Main Content

Tatiana Debroux est géographe, formée à l’Université Libre de Bruxelles. Centrés sur la culture et le développement urbain, ses thèmes de recherche s’inscrivent dans le champ de la géographie de l’art. Par la mobilisation d’un corpus de sources varié (quantitatives et qualitatives), d’une cartographie multiple (factuelle et narrative), d’une approche interdisciplinaire (géographie, sociologie de l’art, histoire culturelle, littérature), multiscalaire et comparative (sur le plan temporel et géographique), la chercheuse aborde sous un angle original, celui des activités artistiques, les mutations urbanistiques, sociales et économiques survenues dans les grandes villes européennes durant les deux derniers siècles. Ce faisant et en tissant des liens avec les autres disciplines étudiant le champ artistique, ses travaux contribuent à la production de nouvelles connaissances sur les processus de formation matérielle et symbolique des espaces urbains et sur la structuration et l’évolution des scènes artistiques, à travers le regard d’une géographe.

 

Après avoir soutenu en décembre 2012 une thèse intitulée « Des artistes en ville. Géographie rétrospective des plasticiens à Bruxelles (1833-2008) », Tatiana Debroux a assuré pendant trois ans la coordination du projet de recherche interdisciplinaire MICM-arc, à l’Université Libre de Bruxelles (http://micmarc.ulb.ac.be/). Elle y a poursuivi ses travaux sur l’existence de concentrations artistiques à Bruxelles en développant des approches complémentaires, à travers de nouvelles perspectives d’analyse sur le plan méthodologique (e.a. analyse géolittéraire) et le développement de nouveaux outils de cartographie historique.

Depuis 2014, Tatiana Debroux est également en charge du cours de Géographie culturelle dispensé aux étudiants du master en géographie à l’ULB ; à l’automne 2017, elle a rejoint la Vrije Universiteit Brussel où elle participe au développement d’un nouveau Master anglophone en Urban Studies.

Lauréate d’une bourse Research in Paris de la Ville de Paris, Tatiana Debroux s’est associée à Artl@s durant toute l’année 2016. Au sein de l’École normale supérieure et de l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine, elle a poursuivi des recherches portant sur la géographie des galeries d’art à Paris de 1955 à 2015, qui combine des dynamiques propres à l’émergence de l’art contemporain d’une part (dynamiques artistiques) et aux processus de rénovation urbaine d’autre part (dynamiques urbaines). Ce faisant, son travail s’est inscrit dans la lignée du chantier développé par Léa Saint-Raymond, Félicie de Maupeou et Julien Cavero autour des marchands de tableaux parisiens, en proposant une analyse géographique de leurs évolutions récentes.

Back To Top